Chroniques sur le vin
0

actualites publiée le dans Découverte

À la découverte du Château Gaby en appellation Canon-Fronsac

/www.chateaudugaby.com

Produisant des vins de qualité au coeur de l’appellation Canon-Fronsac, le Château doit faire face à la concurrence intense des appellations voisines, davantage connues des consommateurs. Rencontre avec Pierre Rebaud, directeur marketing et commercial du Château du Gaby, “l’une des plus belles propriétés des bords de la Dordogne”. 

Après avoir obtenu son BAC ES et suivi des formations au sein de l’Ecole de Commerce Europénne à Bordeaux (Groupe Inseec) et de l’Université de Bordeaux Victor Segalen, Pierre Rebaud s’est rapidement plongé dans le monde du vin et de sa communication. Suite à des stages au Syndicat Viticole de Saint-Émilion ou encore au Cercle Rive Droite, il a ensuite travaillé comme assistant de la directrice de communication au Cercle Rive Droite, et comme commercial responsable secteur vin dans une société de vente de sites internet. Aujourd’hui, en plus de sa propre société Pierre Rebaud Consult spécialisée dans le consulting en communication des vins, Pierre Rebaud est aussi le directeur marketing et commercial des Vignobles de la Famille Curl, propriétaire des châteaux Gaby, Moya et Mika. Il nous présente aujourd’hui le Château du Gaby et l’appellation Canon-Fronsac.

Un lieu unique

Le “Château du Gaby, c’est d’abord un lieu, une vue, une belle demeure, présente depuis 1730 / 1740, un vignoble qui domine la Dordogne sur les côteaux de Fronsac datant de 1660″, explique Pierre. Depuis ses origines, le Château est passé aux mains de nombreuses familles : ”après la Famille de Boussiron/de Kermoal, la Famille Petit, la Famille Frouin, la Famille Khayat, c’est aujourd’hui la Famille Curl qui possède cette belle entité au nom chantant et facile à retenir”. Si le Château du Gaby est réputé être l’un des plus beaux lieux des rives de Dordogne, c’est “simple à comprendre” selon Pierre, “mais pour le comprendre il faut venir visiter Gaby… la vue, le paysage vallonné, le château dans son environnement”. En effet, depuis le Château du Gaby, vous disposez d’une vue surplombant la Dordogne. Et grâce à son exposition privilégiée, le Château du Gaby vit au gré du temps et des lumières, et bénéficie donc d’une vue en perpétuelle évolution. “Tantôt la brume du matin ou seulement la cime des arbres dépasse, tantôt le ciel noir gorgé d’eau, mais toujours en fond la Dordogne qui nous protège … et de magnifiques couchers de soleil. L’environnement est très vallonné et chaque butte révèle une propriété”, estime Pierre. Le Château du Gaby, c’est aussi une philosophie, comme il l’explique, “être simple, rester naturel, au contact du consommateur, à l’écoute, dans la passion et la transmission d’un savoir et le partage”. En d’autres termes, “toujours faire en sorte de faire le meilleur que nous puissions faire”, rajoute-t-il.

Canon-Fronsac, une appellation en manque de notoriété

Situé au coeur de l’appellation Canon-Fronsac, le Château du Gaby propose 3 vins à dominante de merlot : le Château du Gaby, le vin principal, le Château Les Roches Gaby (second vin), et enfin le Pink Gaby, le rosé de table. Selon Pierre, “Ils ont tous les 3 du caractère, de la présence, du fruit et font partie des meilleurs vins de l’appellation. Et si celle-ci avait un classement, je suis sur que Gaby serait un Grand Cru Classé. Mais Fronsac et Canon-Fronsac n’en sont pas doté”. En effet, avec seulement 280 hectares de vigne et 47 viticulteurs, l’appellation Canon-Fronsac est l’une des plus petites du Bordelais. Elle est donc forcement moins visible que des prestigieuses voisines comme Saint-Émilion ou encore Pomerol. Pourtant, selon Pierre, “elle donne par son terroir argilo-calcaire et molasse, une structure au vin particulièrement intense. En vieillissant, les canon-fronsacs procurent de jolies sensation et des notes de truffes remarquables.”

Il explique cette “sous-réputation” de l’appellation Canon-Fronsac par l’histoire du Vignoble Bordelais dans l’histoire de France et notamment par celle de l’appellation. Avant la seconde guerre mondiale, cette région viticole était l’une des plus réputées de la région du bordelais. Selon Pierre, l’époque des rois de France en est le parfait exemple, avec notamment Richelieu. Celui-ci prôna ces vins à la cour de Versailles. Ils deviendront ainsi très à la mode à Paris, et auraient été surnommés « la tisane préférée de Richelieu ». Par la suite, selon lui, cette notoriété va diminuer et “alors que les 2 soeurs Fronsac et Canon-Fronsac tentaient de savoir laquelle était la meilleure, à la même époque, Saint-Emilion créait un classement révisable tous les 10 ans, faisant le buzz ainsi et créant cette fameuse notoriété. La qualité des vins n’étant pas supérieure à la nôtre, la réputation participe beaucoup…”

Adepte du web 2.0

Afin de faire connaître ses vins et face à notre société actuelle, le Château du Gaby est devenu un adepte du Web 2.0 car “l’intéractivité est importante”. ”Nous ne sommes pas précurseurs, loin de là, mais nous ne voulons surtout pas être les derniers. Nous faisons en sorte de suivre l’évolution des technologies pour être en phase”, précise-t-il. Mais comment fait-t-on pour être un vignoble 2.0 ? Pour le Château du Gaby, l’idée est : “simplement parler de ce qui se passe pour informer et être présent”. Il estime en effet qu’il est “important de laisser la possibilité aux internautes de trouver les informations et de pouvoir les laisser échanger avec nous, producteurs, distributeurs mais avant tout amoureux du vin”. Pas de stratégie particulière, donc, mais une obligation d’y être pour contre-attaquer le manque de notoriété du fronsadais.

Château Gaby 2007 à gagner dans le bar à vin de winesup.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>