Chroniques sur le vin
0

Chronique publiée le dans Wine & Prejudice

Buvez jeunesse !

image

Wine Riot

À ce qu’il paraît, le vin est une boisson d’une autre époque que seuls nos parents savent apprécier à sa juste valeur, nous obligeant à errer entre bière premier prix et divers alcools frelatés, jeunes consommateurs ignares que nous sommes. Vraiment ?

wine riot

Le nombre grandissant d’événements vin orientés génération Y – comme les géniaux Wine Riot – semblent démentir cette légende urbaine particulièrement tenace. Le problème principal du jeune, et ce depuis toujours, c’est que l’on a du mal à lui accorder du crédit. Malheureusement, lorsque l’on a, comme moi, un petit visage poupon qui fait qu’on nous demande toujours notre carte d’identité à 25 piges, difficile d’être pris au sérieux un verre à la main – et facile d’être snobé dans les salons.

Et pourtant, si nous avons tendance à écarter de notre chemin les grands crus intimidants, hors de notre portée financière, nous adorons faire de nouvelles découvertes et apprendre des autres. Je pense que l’une de nos principales motivations, qui est aussi l’une des plus belles, c’est notre envie de partager. Que ce soit en écoutant un viticulteur nous parler de sa cuvée, en expérimentant de nouvelles saveurs ensemble ou en apportant notre dernière trouvaille chez un ami.

 Barathym & Petit Scarabée

Nous avons un grand besoin d’expérience, ce qui signifie aussi que la fidélité n’est pas vraiment notre point fort. Cocktails, bières, spiritueux, vins…tout nous intéresse et nous semble de plus en plus accessible grâce aux multiples écrans qui font partie intégrante de notre quotidien. Un accès constant à l’information qui nous permet d’assumer notre statut de néophyte et de demander conseil plus facilement. Plus que les critiques réputés, nous adorons récolter différentes opinions pouvant nous aider à dénicher une bouteille intéressante. On en revient un peu à la notion de partage, non ?

Capture d’écran 2015-05-20 à 01.48.57

Mais surtout, n’oublions pas l’impact du partage d’une génération à une autre. Pour développer cela, j’utiliserais les mots sages de mon propre père, qui a toujours pris plaisir à m’expliquer que le rôle d’un parent n’est pas de surpasser son enfant mais, bien au contraire, de le voir évoluer et aller plus loin que soi. C’est donc comme cela que je suis passée, non sans une grande fierté, de la gamine grappillant quelques gorgées dans le verre de son paternel, à la jeune adulte arrivant à Noël les bras chargés de quilles, et partant à la recherche de pépites pour remplir la cave familiale. Parce que si nous sommes les curieux d’aujourd’hui, nous avons des chances d’être les connaisseurs de demain, non ?

Nb : Cependant, si le Millennial peut être un sympathique amateur de vin, il aime bien procrastiner et se disperser dans une multitude de projets. Mais il peut également décider de se recentrer et de promettre d’être désormais plus régulier dans l’écriture de sa chronique. Et il aime bien faire des généralités à propos de sa génération pour défendre sa cause personnelle aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>