Chroniques sur le vin
0

actualites publiée le dans Découverte

Dans l’écrin Pédesclaux …

image

Situé sur la prestigieuse appellation Pauillac, le Château Pédesclaux, cru classé en 1855, est depuis 2009 la propriété de Françoise et Jacky Lorenzetti, également propriétaire du Château Lilian Ladouys à Saint Estèphe. Depuis leur arrivée au château, ils ont eu pour ambition de redonner à Pédesclaux ses lettres de noblesses. Un objectif aujourd’hui réussi !

Un peu d’histoire

Fondé en 1810 par Pierre-Urbain Pédesclaux, un courtier en vin ; le Château Pédesclaux est promu 5ème cru classé en 1855. En 1960, Lucien Jugla, le propriétaire du moment, développe le domaine avec l’achat du Château Belle-Rose, qui est aujourd’hui le siège du cru classé. En 2009, Jacky Lorenzetti, passionné de rugby et de vin, acquiert la propriété avec sa femme. Dès lors, ils décident de mener une réelle stratégie de renouveau à Pédesclaux : refonte et agrandissement du vignoble, construction d’un nouveau chai et « modernisation » du Château, perfectionnement dans les pratiques, tout y passe ! L’objectif : redonner ses lettres de noblesse à ce château historique. Pour cela, ils ont constitué une équipe de « choc » avec entre autres : Vincent Bache-Gabrielsen, le directeur d’exploitation, Eric Boissenot, consultant œnologue depuis 2013, et Emmanuel Cruse, directeur général du Château et co-proriétaire du Château d’Issan avec Mr Lorenzetti depuis 2013.

« Mettre en lumière un cru du XIXème siècle avec un chai du XXIème siècle »

Au Château Pédesclaux il y a le savoir-faire mais aussi le faire-savoir », comme l’explique Vincent Bache-Gabrielsen. C’est pourquoi le Château Pédesclaux a été entièrement rénové ces dernières années.

  • Une œuvre architecturale

Le château, en lui-même, tout d’abord a pris de l’ampleur avec l’arrivée de deux grandes extensions vitrées. Le résultat donne une véritable « œuvre architecturale », réel trait d’union entre le château et son vignoble. Pour accompagner ce renouveau, le Château devait aussi se doter d’un outil de production à sa mesure. Le nouveau chai, tout gravitaire, ramène ainsi la production au cœur du domaine dans un bâtiment mêlant technologie et artistique, en harmonie parfaite avec son environnement. Réalisé par l’architecte, urbaniste et designer, Jean-Michel Wilmotte ; le chai est un subtil mélange de verre, d’acier et de bois comme en atteste la façade extérieure du bâtiment donnant l’impression que le toit en bois repose sur les cuves en acier, grâce à sa partie inférieure vitrée. Une très belle réussite !

www.chateau-pedesclaux.com

www.chateau-pedesclaux.com

  • Une prouesse technologique 

Bien plus qu’une œuvre architecturale, ce nouveau chai est également une prouesse technologique dotée des dernières technologies en termes de vinification et d’élevage dont l’objectif est de respecter au maximum la qualité originelle du raisin et d’exprimer au mieux le terroir. Tout gravitaire, ce chai permet de préserver les arômes du raisin sans la moindre pompe, de l’arrivée du raisin à la mise en bouteille. Ainsi tous les transferts sont réalisés par gravité grâce au dénivelé naturel et à ses 4 cuves ascenseurs. Avec ses chambres froides, ses 58 cuves tronconiques à double compartiment, idéales pour la vinification parcellaire, et ses nombreux équipements de pointe, ce chai est un véritable plus pour les équipes et leur travail. Il leur permet ainsi de gagner en précision et en finesse d’exécution pour atteindre l’excellence, l’objectif clairement affiché du château.

www.chateau-pedesclaux.com

www.chateau-pedesclaux.com

C’est également un réel plus pour les visiteurs qui peuvent ainsi vivre une réelle expérience en son sein. En effet, dans ce nouveau chai, l’agencement intérieur place les visiteurs au cœur de la transformation du raisin en vin. « Rien n’est caché, toutes les étapes de travail sont visibles », précise Mr Bache-Gabrielsen.

  • Tout en douceur …

Ce renouveau ne serait pas complet sans une évolution dans la conduite du vignoble. Le Château a donc également engagé une démarche respectueuse de l’environnement et a mis en place des pratiques culturales strictement raisonnées. Ainsi, par exemple, aucun désherbant chimique n’est utilisé dans le vignoble. Tout le travail engagé dans le vignoble et dans le chai doit ainsi suivre une ligne directrice : respecter au maximum la vigne et son raisin en privilégiant une idée : la douceur ! Dans la suite logique, depuis quelques années, le Château Pédesclaux a également commencé à cultiver certaines parcelles en bio ou en biodynamie. « Il faut y aller étape par étape, acquérir les compétences nécessaires à cette pratique et en minimiser les risques », explique le directeur technique.

www.chateau-pedesclaux.com

www.chateau-pedesclaux.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>