Chroniques sur le vin
1

Chronique publiée le dans La chronique d'Anna Winetour

Fifty shades of bordeaux

fifty-shades-of-grey-hardback

On m’a fait tout un foin récemment d’un livre plutôt médiocre dont le titre -trompeur- m’a fait croire qu’on y brosserait l’histoire des nuances de la couleur grise dans la mode et dans le temps. Bien mal m’en pris d’acheter les trois tomes d’un coup car on y parle plus de cuisine (qu’est-ce que le bondage de pétasse sinon du rôti de poule) que de mode. J’ai refilé les pavés à l’agence Elitse, ça apprendra à leurs mannequins à marcher droit.

Ceci dit ces livres m’ont inspiré une idée -qui n’aura rien à voir avec le SM, je vous vois venir bande de petits canailloux.

FIFTY SHADES OF BORDEAUX

Depuis que l’honneur m’a été fait d’écrire cette chronique je traîne mes Louboutin de défilé en défilé à la recherche d’inspiration modo-vinicole. C’est à une after-party que j’ai eu une idée brillante qui va vous divertir et me rendre riche.

Parce que nous en avons marre d’avoir à choisir entre un come to bed red un after sex ou autre tout aussi cul (-cul) Romeo & Jolietje vais proposer aux oenophiles une gamme de vernis à ongles qui leur parle et leur ressemble, je vais créer sous vos yeux ébahis une collection  inspirée des plus grands vins rouges.

LA GAMME

Avant d’alerter les agences de presse de tout Paris, voici un premier nuancier que je soumets à vos avis d’amateurs éclairés.

50 shades

L’idée étant bien sûr d’être accessible au grand public tout en créant une connivence parmi les connoîsseurs… j’aimerais bien voir Vicky Wine & Glouglou comparer leurs manucures au Grand Tasting :
- “Alors ma chériiiiiie Vicky, comment ça tu n’arbores pas les couleurs du Beaujolais ? ” s’étonnerait Glou alors que glousserait Vicky :
-”Mais nooooon, je commémore le Vinocamp Jura, j’ai donc choisi l’Arbois !”.

Bref, le tout c’est de rester simple et il me semble que rajouter les millésimes et les propriétaires serait un peu pousser le bouchon [huhu, quel beau jeu de mots]. Je pense cependant déjà au best seller de l’été 2014 avec une gamme Rosés inspirée et suis preneuse de toutes autres idées. Brillantes, cela va sans dire.

CRAVACHER DUR

Enfin et pour rester dans l’esprit dans livre et conclure en beauté… il me faut encore ficeler un peu le sujet puis cravacher dur sans ménager ma monture avant soumission à l’approbation du public mais, entre vous et moi, je suis persuadée que cette idée est bonne. J’espère en tout cas qu’elle vous aura fait plaisir.

Love,

anna winetour - signature

Un commentaire sur “Fifty shades of bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>