Chroniques sur le vin
3

Chronique publiée le dans Music Pairing

Jacquesson 736 x music pairing

image

Déboucher une bouteille de champagne est souvent synonyme de réjouissance à venir. Alors quand le flacon porte le nom “Jacquesson, nous gravissons un cran supplémentaire.

Cette ancienne et célèbre maison de champagne élabore son brut sans année d’une manière particulière. En effet, chaque vendange qui ne devient pas millésimée patiente tranquillement en cuve. Année après année, la maison élabore son BSA à partir de ses vins de réserve mais sans forcément chercher à obtenir un goût unique à chaque fois. C’est pour cela que le numéro de la cuvée progresse de 1 chaque année.

Pour la cuvée 736, dont le dégorgement a eu lieu en février 2013, Jacquesson a opté pour une composition de 2/3 de la récolte 2008, et 1/3 des récoltes 2006 & 2007. L’assemblage final met le chardonnay à l’honneur avec 53%, puis le pinot noir à 29% et le pinot meunier, 18%.

Mais si cette maison est si emblématique, c’est dans sa volonté de rendre hommage aux raisins et aux terroirs. Pour cela, le dosage de la liqueur d’expédition est très souvent minimale. La cuvée 736, en tant qu’Extra Brut, entre dans cette catégorie.

Le résultat offre un tranchant en bouche d’une grande précision, avec une élégance à vous donner un sourire de Mickey ! La minéralité s’exprime parfaitement tout en ayant une belle matière en bouche. Quant à la finale, elle prolonge le plaisir en attendant la gorgée suivante. Ce champagne nous rappelle qu’il s’agit avant tout d’un vin avec des fines bulles ! Quel régal.

La dégustation nous plonge dans une envolée de sensations bien plaisantes ! La symphonie qui se joue en bouche nous transporte, et l’envie d’accompagnement musical évolue aussi vite que les bulles nous titillent. Un silence religieux pour écouter le son du champagne, Oui, un bon Satisfaction des Rolling Stones, Oui, ou bien sûr, le nouveau classique ‘Happy‘ de Pharrel Williams, évidemment.

Finalement, j’ai opté pour Chapelier Fou avec son titre ‘L’eau qui dort‘. Le musicien utilise des sons aussi bien classiques comme le violon que d’autres électroniques plus modernes. Une association qui twiste parfaitement avec notre Jacquesson 736.

3 commentaires sur “Jacquesson 736 x music pairing

  1. Ton billet me donne envie de revenir sur cette cuvée dégustée il y a peu et qui ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. As-tu déjà goûté le rosé de saignée cuvée “Dizy Terres Rouges” ? pas donné mais il paraît qu’il est excellent à table.

    1. Ah les gouts & les couleurs, pas toujours facile ! La dégustation dépend aussi de plusieurs facteurs dont l’accord mets/vin qui peut réellement changer la donne. Et puis, les conditions aussi ;)
      Laisse toi tenter & tu me diras !
      Pour la cuvée “Dizy Terres Rouges”, pas eu encore cette occasion, mais je ne désespère pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>