Chroniques sur le vin
2

actualites publiée le dans News

J'aime le liège !

97541727

Si vous étiez à la Fête Du Vin de Bordeaux, vous avez sûrement aperçu des jeunes habillés en liège et prônant le slogan « J’aime le liège ». Cette opération est la première d’une longue série de publicités en faveur du liège.

Comme nous l’explique l’édition du jour du Parisien, cette campagne a été créée par l’agence TBWA et sera déclinée en plusieurs affiches où l’on apercevra par exemple une bouteille fermée par une vis de bricolage, un bouchon de stylobille ou de gourde pour enfant. Selon une récente étude réalisée par l’Ipsos ; 9 français sur 10 préfèreraient les bouteilles fermées par un bouchon en liège que celles fermaient avec des nouveaux procédés tels que les bouchons synthétiques ou à vis. Ces nouveaux « bouchons » sont apparus dans les années 80 et ont petit à petit pénétrer le marché pour atteindre aujourd’hui 10% des bouteilles vendues en France, et 30% de celles vendues à l’étranger. Ces pratiques sont surtout réservées aux vins du Nouveau Monde ou d’entrée de gamme. Cependant ces bouchons en plastique se heurtent à un bouchon en liège fortement ancré dans la culture viticole française. En effet, selon l’étude, pour 80% des Français, le bouchon en liège présenterait d’importants avantages, tels que la préservation des arômes et une conservation plus longue, lui conférant une image de qualité accrue. Les professionnels quant-à eux mettent en avant ses qualités gastronomiques : « Il a des qualités mécaniques rares et s’adapte à tous les cols de bouteille. Il est imperméable, mais laisse passer une faible quantité d’oxygène, ce qui permet une évolution harmonieuse du vin », comme nous l’explique Jean-Marie Aracil, chargé de mission auprès de la Fédération française des syndicats du liège. Le principal inconvénient du bouchon en liège, impliquant la création des bouchons en plastique, est le goût de bouchon qu’il peut engendrer. Mais d’importantes améliorations ont été réalisées depuis les années 2000 pour réduire le risque de vins bouchonnés à 1%. Même avec ces progrès, les bouchons en plastique ont leurs adeptes qui malgré certains de leurs inconvénients (difficulté d’extraction, absence de « reniflage », pas de réutilisation, vieillissement plus rapide) aiment en lui son côté plus moderne.

Via

2 commentaires sur “J'aime le liège !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>