Chroniques sur le vin
0

actualites publiée le dans Découverte

La Cité des Civilisations du Vin, “le musée de demain” ?

www.citedescivilisationsduvin.com

Alors que le chantier de la future Cité des civilisations du vin de Bordeaux vient de débuter, nous avons voulu en savoir plus sur ce projet d’envergure, unique. Rencontre avec Philippe Massol, directeur du projet. 

De la capitale économique à la capitale culturelle du vin

Comme nous l’explique Mr Massol, 80% des touristes qui viennent dans le bordelais sont motivés par le vin. Or, à Bordeaux, il n’existait jusqu’alors aucun bâtiment emblématique dédié au vin : les touristes étaient donc obligés de partir dans le vignoble pour assouvir leur passion. En lançant le projet de la Cité des civilisations du Vin, en 2009, l’objectif premier était donc de créer un bâtiment identitaire et structurel pour Bordeaux, avec pour exemple le Musée Guggenheim à Bilbao, précise le directeur du projet. Ainsi, déjà reconnue comme la capitale économique mondiale du vin, notamment avec le salon international Vinexpo, Bordeaux ambitionne aujourd’hui de devenir la capitale culturelle mondiale du vin grâce à sa Cité des civilisations du vin

En ce sens, la Cité des civilisations du vin ne sera évidement pas dédiée qu’au vin de Bordeaux, bien au contraire. À l’instar du salon Vinexpo, la Cité des civilisations traitera de tous les vins, français et internationaux. Il n’est pas non plus question de parler que du produit en lui-même. “Le vin est bien plus que ça, c’est un produit à part, ce n’est pas un alcool comme les autres”, estime Mr Massol. La Cité des civilisations de vin parlera donc du vin dans son ensemble, de sa culture, de son savoir-faire, de sa tradition qui perdure, d’où le nom choisi. Le vin est en effet abordé, consommé différemment dans de multiples pays. Il est donc nécessaire de montrer ce que ce produit signifie et comment il a évolué dans les différentes cultures. Voila donc la mission de la future Cité des civilisations des vins : “raconter tout cela à Bordeaux”, déclare Mr Massol. Pour cela, elle  interrogera l’histoire, la géographie, les sciences de la vie, l’ethnographie mais aussi la littérature, la philosophie ou encore les arts.

“Un super office de tourisme”

Bien sûr, comme le précise Mr Massol, il y a aussi un autre objectif caché derrière la Cité des civilisations du VIn : le développement économique de la région bordelaise. “Ce projet aura un impact pour tout le territoire”, précise Mr Massol. Il sera notamment créateur de nombreux emplois, 750 pour le bâtiment en lui-même, mais davantage si on y additionne les projets environnants, comme par exemple le Quai des vins, juste à côté du bâtiment, qui accueillera de nombreux bars à vin thématiques. Ainsi, au total, 1.100 emplois devraient être créés par le projet. C’est d’ailleurs le 1er projet en terme d’emplois en Aquitaine et le 2 ou 3ème en France. Mais il vise également à développer toute la filière oenotouristique bordelaise, en incitant les touristes à mieux découvrir la région et en les renvoyant vers l’extérieur.

En effet, comme nous l’explique Mr Massol, l’objectif de la Cité des civilisations n’est pas de capter les visiteurs, le projet est plus global, c’est en quelques sortes un “super office de tourisme”. Le projet tentera de contribuer à allonger la durée de séjour des touristes et à diversifier l’offre existante. Elle redirigera donc les touristes vers l’extérieur afin d’assurer le développement économique de la région. Il s’agit ainsi d’optimiser les retombés de la Cité des civilisations du vin et  de guider les touristes vers les différents acteurs de la région. Bien au-delà des filières touristiques et viticoles, la Cité des civilisations du vin sera un moteur économique et social pour toute la ville, le département, la région.

“Le musée de demain …”

La Cité des civilisations du vin, de part ses équipements, aura un positionnement unique. Ce ne sera ni un musée, ni un parc à thème, mais un lieu à vivre répondant à une attente forte des touristes : vivre une réelle expérience de visite. Selon Mr Massol, ce sera en quelque sorte “le musée de demain”. Pour cela, un travail important a été réalisé sur la scénographie du bâtiment afin de proposer une expérience à la fois spectaculaire, numérique, interactive, multisensorielle et immersive. Pour accompagner le visiteur dans ce parcours surprenant, les responsables du projet ont imaginé le concept du compagnon de visite : un outil clé pour la transmission des contenus. Chaque visiteur sera ainsi doté de l’outil technologique “le plus high tech du moment”, comme le précise Mr Massol, qui lui permettra d’écouter chacun des contenus multimédias dans sa propre langue (8 au total) et qui l’adaptera en fonction de critères d’accessibilité (audio-description, sous-titrage, etc …) ou de compréhension avec notamment un parcours spécifique pour les enfants. Grâce à cet outil, le visiteur pourra également exprimer son souhait d’informations plus spécifiques qu’il pourra obtenir une fois de retour chez lui. Ainsi, la Cité des civilisations du vin souhaite s’adresser à tous les publics, qu’ils soient jeunes ou adultes, touristes ou locaux, amateurs ou experts.

Au sein du parcours permanent de la Cité des civilisations du Vin, le visiteur pourra découvrir pas moins de 23 modules thématiques. Parmi eux, on peut par exemple citer “La table des terroirs”, une table de 15m de long où des vignerons du monde entier expliqueront les spécificités de leur terroir, le tout agrémenté d’animations holographiques et sensorielles, ou encore “Le tête à tête avec les experts”, un module ou des experts holographiques répondront aux questions les plus fréquentes sur le vin, avec même la possibilité de poser vos propres questions. Il y aura aussi “Le buffet des 5 sens”, un module qui vous expliquera de façon scientifique les phénomènes sensoriels ressenties lorsque l’on déguste du vin. Bien d’autres modules seront présents, tous aussi alléchants les uns que les autres. Vous l’aurez donc compris, il y aura de quoi faire dans la future Cité des civilisations du Vin, mais il faudra être un peu patient : ouverture prévue en mars 2016 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>