Chroniques sur le vin
1

actualites publiée le dans News

L’alcool serait l’ennemi des neurones et de la mémoire

freedigitalphotos.net / koratmember

Boire du vin tous les jours, ou plus généralement de l’alcool, pourrait avoir des conséquences néfastes sur la mémoire. C’est en tout cas le résultat d’une étude réalisée à l’Université de Rutgers, dans le New Jersey, par des chercheurs américains. Explications.

Les conséquences de la consommation de vin ou d’alcool sur la santé ont largement été étudiées par les scientifiques. Pour certains, une consommation régulière et modérée pourrait avoir un impact bénéfique sur la santé tandis que pour d’autres, c’est l’inverse, comme le montre notamment la dernière étude à ce sujet. Celle-ci a été réalisée par des chercheurs américains de l’Université de Rutgers dans le New Jersey. Ils ont étudié les effets d’une consommation hebdomadaire d’alcool sur la santé, et plus particulièrement sur la mémoire des rats. Et leur conclusion est sans appel ! D’après eux, et comme nous l’explique LaDepeche.fr, “Boire de l’alcool tous les jours pourrait réduire le nombre de nouveaux neurones produits par le cerveau, et avoir des conséquences sur la mémoire des buveurs”.

Selon leurs résultats, une consommation quotidienne d’alcool entrainerait une diminution de 40% de la production de nouveaux neurones. Dans leur étude, cela était particulièrement vrai chez les rats qui atteignaient les 0,8g d’alcool par litre de sang, soit la limité légale tolérée pour conduire aux États-Unis. Par rapport aux rats sobres, ils ont donc observé une baisse significative des cellules nerveuses présentes dans leur hippocampe, “la partie du cerveau qui régit, entre autres, l’apprentissage de nouvelles données”, comme l’explique LaDepeche.fr.

Selon Megan Anderson, la chercheuse en charge de l’étude, ”Si cette partie de votre cerveau était affectée chaque jour, sur de nombreux mois et années, au final, il est possible que vous n’arriviez plus à vous rendre dans un nouveau lieu ou d’apprendre quelque chose de nouveau”. La chercheuse précise aussi que ”boire de façon modérée peut se transformer en suralcoolisation sans que la personne ne s’en rende compte” avant de rajouter que, “sur le court terme, on ne remarquera peut être pas de troubles moteurs ou du fonctionnement mais, sur le long terme, ce genre de comportement peut avoir un effet défavorable sur l’apprentissage et la mémoire”. Enfin les scientifiques ont aussi insisté sur le fait que cet impact négatif était d’autant plus vrai chez les gens qui consommaient peut-être moins d’alcool en semaine mais qui se rattrapaient “largement” le week-end.

Via

Un commentaire sur “L’alcool serait l’ennemi des neurones et de la mémoire

Répondre à Fabian Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>