Chroniques sur le vin
2

actualites publiée le dans News

Le Château Bellefont-Belcier : terre chinoise à Saint-Émilion

www.terredevins.com

La nouvelle vient de tomber : un riche industriel chinois vient d’acquérir le Le Château Bellefont-Belcier, Grand Cru Classé de Saint-Émillion. Une première dans le bordelais.

Depuis 1994, le Château Bellefont-Belcier appartenait à trois associés : Dominique Hébrard, Alain Laguillaumie et Jacques Berrebi. Mais comme l’annonce Terre de vins, ce Grand Cru Classé de Saint-Émilion vient d’être vendu à un riche industriel chinois à un prix non communiqué. Le nouveau propriétaire est ainsi Monsieur Wang, un industriel chinois de 45 ans à la tête de 1% des minerais de fer chinois dont il gère l’extraction. Comme le précise Terre de vins, “Bellefont-Belcier devient ainsi le premier Grand Cru Classé acquis par un chinois dans le bordelais”. Selon Franck Lagorce, l’intermédiaire en charge de la vente, il s’agit de “l’acquisition la plus prestigieuse en notoriété et en prix”. L’industriel chinois a “officiellement” mis à la tête de sa nouvelle propriété son fils de 20 ans. Dans les prochaines années, l’ambition du nouveau propriétaire est de hisser le Château Bellefont-Belcier au rang de Grand Cru Classé B.

Via

2 commentaires sur “Le Château Bellefont-Belcier : terre chinoise à Saint-Émilion

  1. 500 Château sur 1300 appartiennent désormais à des investisseurs chinois .
    Une véritable catastrophe qui vas tuer notre patrimoine et notre héritage culturel viticole. Les Chinois y ont acheté une trentaine de châteaux depuis quatre ou cinq ans, mais des analystes du secteur et spécialistes de l’immobilier viticole estiment que la vague d’achats va peu à peu porter sur des châteaux plus prestigieux. La profession se refuse encore à parler d’une “ruée”, avec une trentaine de propriétés vendues en quatre ans, sur les 8.000 que compte le Bordelais.

    Jusque là, les Chinois se sont concentrés sur de petits domaines, des appellations génériques bordeaux, mais commencent à s’intéresser aux appellations médoc et saint-émilion. Bellefont-Belcier est un cran au-dessus et un symbole fort, venant trois mois après la vente de Gevrey-Chambertin, en Bourgogne, acquise par un investisseur chinois, pour une somme avoisinant les 8 millions d’euros.

    Des personnes tellement avide d’argent , voyant des millions de billets s’offrant à eux , cède leur domaine à des clients Asiatiques qui ne connaissent pas le vin.

    Donc d’un point de vue objectif que vas t’il ce passer ?

    L’image du vin Français vas se dévaluer , alors que la concurrence international sévis . Le vin vas baisser en qualité . Parallèlement n’oublions pas que nous vendons nôtres savoir faire au asiatique( en quelques sorte “la la fuite des cerveaux”).
    Notre positionnement sur la scène International deviendrai de plus en plus difficile et notre impact en terme d’image de marque de qualité et de haut de gamme sera à jamais anéanti . Sur le long terme notre réputation tombera et nos exportations aussi .

    France devrais selon moi se positionner en tant que “Haut de Gamme” sur la scène International . Garder précieusement son savoir , c’est une stratégie qu’apparemment les industriels du secteur ne semble pas assimiler .

    Pour conclure , nous allons clairement à la catastrophe .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>