Chroniques sur le vin
2

actualites publiée le dans News

Le nectar des dieux… Qui s’y frotte s’y pique !

image

« Quand j’étais petit, j’étais enfant de chœur ».

Voilà comment Bernard Roche, vigneron bordelais, a commencé son histoire lorsque je lui ai demandé de me conter un souvenir, une expérience marquante liée au vin. Peu commun. Déjà, il avait capté mon attention. Je vous laisse découvrir la suite :
«  Chaque semaine dans notre petit groupe, l’un d’entre nous était préposé aux burettes. En d’autres termes, nous devions remplir ces récipients du vin de messe et en profitions toujours pour en prendre une petite gorgée et nous vanter auprès des copains. Issu d’une famille de vignerons, j’attendais avec impatience de pouvoir goûter ce nectar qui rythmait nos saisons et nos fêtes familiales (d’autant plus qu’à l’époque, on me laissait juste le goûter sur un sucre).
Enfin, ce fût mon tour. Mais alors que je me réjouissais et buvais avidement une gorgée du vin sacré, je crachai aussitôt le liquide. Notre brave curé me regarda d’un air entendu et dit : « toi aussi tu le trouves piqué aujourd’hui ? »
Ayant compris notre procédé, il avait allongé le vin de messe avec du vinaigre  pour nous jouer un tour. Autant vous dire qu’après cette expérience, nous nous sommes tenus à carreaux !

Devenu moi-même vigneron, croyez-le ou non, je possède une aptitude avérée à détecter un début de pique… Grâce à mon péché de jeunesse .. ? »

 Merci à la famille Roche du Domaine de la Grave à Beychac et Caillau et en particulier àBernard pour ses explications passionnées…

2 commentaires sur “Le nectar des dieux… Qui s’y frotte s’y pique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>