Chroniques sur le vin
0

actualites publiée le dans Évènement

Wine & Design : Les nouveaux visages du bag-in-box

3.bp.blogspot.com

Depuis quelques années, un nouveau type de conditionnement fait fureur sur le marché du vin : le bag-in-box. Très présent au salon Vinitech, il se développe dorénavant sous de multiples “formes” répondant ainsi aux besoins des consommateurs, mais aussi à une nécessité de communication des viticulteurs.

Créé en 1955 aux États-Unis, le bag-in-box se présente sous la forme d’une boite en carton enfermant une poche étanche et souple permettant de stocker et de transporter avec beaucoup de facilité des produits liquides (de 1,5 à 1000 litres). Dans le milieu viticole, il est plutôt réservé à des vins à boire sur la fraîcheur et qui n’ont pas vocation à être stockés en cave plusieurs années avant consommation. Ce packaging moderne présente de nombreux avantages. Pour les consommateur, il est économique et pratique puisqu’il permet de conserver son vin pendant 6 semaines une fois ouvert. Côté producteur, le bag-in-box séduit aussi grâce à son format et à sa legereté (un pack de 3 litres de vin est plus léger de 38% que 4 bouteilles en verre) qui présentent un avantage logistique important. Le bag-in-box est aussi un type de conditionnnement entièrement recyclable et plus robuste que les méthodes traditionnelles de conditionnement du vin. Pour toutes ces raisons, il est aujourd’hui en très nette progression, à l’inverse d’un cubitainer de moins en moins employé dans le secteur.

Son succès s’explique aussi par le fait qu’il est un bon vecteur de communication à l’aide de son surremballage en carton permettant de varier facilement sa forme et ses couleurs. Ainsi, cette année au salon Vinitech, on pouvait découvrir le bag-in-tube. A la différence du bag-in-box, le bag-in-tube est cylindrique et est destiné aux vins “haut de game”. Ce produit nous a été présenté par Smurfit Kappa, spécilaliste du carton, où nous avons rencontré Windy Sepulle. Pour elle, le bag-in-tube présente de nombreux avantages : il est esthétique, personnalisable et attractif. Elle nous a confirmé que ce type de conditionnement rencontrait de plus en plus de succès et qu’il pouvait servir de tremplin pour les ventes classiques des viticulteurs. Selon elle, “le consommateur avait honte de sortir son bag-in-box pendant un dîner. Avec le bag-in-tube, c’est l’inverse car nous avons fait beaucoup d’efforts sur le packaging”.

Sur le stand de l’entreprise, on pouvait aussi rencontrer Marc Rives qui nous présentait le Pouch-Up : une poche composée de plusieurs films polyester métallisés. Le Pouch-Up présente plusieurs avantages : il est solide, souple, étanche et perméable à l’oxygène pour éviter tout oxydation préjudiciable et garantir une conservation plus longue. Déjà utilisé dans de nombreuse surfaces, le Pouch-Up est parfaitement adapté à la consommation nomade et facilement transportable grâce à ses trous disposés sur le haut de la poche.

www.sudouest.fr

On voit donc à quel point le bag-in-box s’impose et se développe sur le marché du vin. Ce nouveau packaging et ses développements (bag-in-tube, pouch-in) sont un bon moyen pour répondre aux besoins actuels de modernité et de communication des viticulteurs. C’est d’ailleurs pour cela que les designers s’attaquent maintenant au bag-in-box, et proposent des créations originales comme vous pourrez le découvrir sur cet article de Tendances Graphiques. Franck Chaigne vous présente aujourd’hui Le bag-in-box “Vernissage” de la designeuse suédoise Sofia Blomberg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>