Chroniques sur le vin
2

actualites publiée le dans Tendance

“Max le sommelier” séduit la grande distribution

Maxlesommelier

Rappelez-vous en Aout 2010, nous vous présentions “Max le sommelier”, une borne interactive de conseil dans l’achat d’un vin destinée aux hypermarchés et grandes surfaces. Aujourd’hui, Max a fait du chemin puisqu’il est présent dans 35 magasins et séduit de plus en plus de consommateurs. 

“Max le sommelier” a été conçu par Yann Mondon et Stéphane Hareng, les deux co-fondateurs de l’entreprise Vinoreco. Basée à Pessac, en Gironde, cette start-up a été créée en 2009. Celle-ci propose aux hypermarchés et grandes surfaces une solution innovante destinée à aider les consommateurs à faire leur choix dans un linéaire de vin. En effet, ces magasins pouvant proposer jusqu’à 800 références différentes et ne disposant pas forcement de conseillers, il est très difficile pour les acheteurs de faire leur choix. Pour faciliter les recherches des consommateurs, “Max le sommelier” propose jusqu’à 200 recettes d’accords met et vin, enregistrées dans sa mémoire. Pour Mr Mondon, ce type d’information est vitale pour les consommateurs car c’est en général la raison de leur présence dans ce linéaire, “la première motivation d’achat étant l’accord met et vin pour une consommation dans les jours qui suivent”, explique-t-il sur Le Parisien. Dans la pratique, grâce à cette borne tactile, le consommateur peut définir un certain nombre de caractéristiques du vin qu’il souhaite acquérir ; comme par exemple le budget, la provenance, la couleur et le type de plat qui sera consommé. Max lui proposera par la suite des vins qui répondront aux mieux à ces différentes contraintes. Avec Max le sommelier, les deux entrepreneurs ont donc souhaité proposer “quelquechose de basique, d’efficace, pour que les clients pressés de faire les courses ne perdent pas de temps”, déclare Mr Mondon.

Et cela semble plaire aux clients puisque cette borne interactive est dorénavant présente dans 35 grandes surfaces en France, comme nous l’annonce Le Parisien. Depuis sa première apparition en 2010, dans une hypermarché de Lyon, Max le sommelier a donc fait du chemin et rencontre un grand succès. D’après ses créateurs, d’ici fin 2012, on devrait pouvoir retrouver Max dans une centaine d’hypermarchés. Les perspectives de croissance sont en effet importantes puisque 1.500 hypermarchés et 8.000 grandes surfaces sont présents en France. D’après Mr Mondon, “c’est le début de l’histoire”. Cette carrière pourrait même se poursuivre à l’international puisque des enseignes en Belgique et en Pologne seraient aussi intéressées.

Via

2 commentaires sur ““Max le sommelier” séduit la grande distribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>