Chroniques sur le vin
1

actualites publiée le dans Découverte

Petit Comptoir Français, ou comment "vivre une véritable expérience oenotouristique virtuelle"

PetitComptoirFrancais

Avec Petit Comptoir Français, Aurore Filloux et Guillaume Magnan proposent chaque mois de partir à la découverte de la gastronomie française grace à ”la première box gastronomique à proposer des accords mets-vins”. Rencontre avec ces deux créateurs.

Petit Comptoir Français, c’est avant tout l’histoire de deux amis de longue date : Aurore Filloux et Guillaume Magnan, deux anciens étudiants de l’Université Paris-Dauphine. “Début 2013, nos diplômes tout juste en poche, nous avons décidé de nous lancer, partant du principe que nous n’avions rien à perdre, bien au contraire”, explique Guillaume. Grâce à des formations complémentaires, un cursus centré sur la logistique et la gestion de projet pour Aurore, un cursus finance pour Guillaume, et des passions communes, le vin et la gastronomie, les deux amis possédaient toutes les cartes en main pour créer leur propre société. Petit Comptoir Français était né, avec “la première box gastronomique proposant des accords mets-vins”.

“Redonner à la gastronomie française l’écrin qu’elle mérite”

“Passionnés par le vin et par la gastronomie, nous regrettions que les dernières initiatives dans le secteur, notamment sur internet, soient la plupart du temps basées sur un raisonnement “mass market”, avec des mises en avant de produits plutôt impersonnelles”, explique Aurore. Selon elle, “le rêve que la gastronomie française véhicule, le savoir-faire millénaire de nos producteurs, etc. est difficilement perceptible par le consommateur”. D’après eux, cette perte d’authenticité, s’explique notamment par une chaîne d’intermédiaires “trop longue” qui entraîne, en quelque sorte, une “perte d’âme” des produits lorsqu’ils arrivent dans les mains des consommateurs. Ainsi, avec Petit Comptoir Français, les deux associés ont souhaité “redonner à la gastronomie française l’écrin qu’elle mérite”. Pour cela ils ont décidé d’opter pour le commerce par abonnement, une formule arrivée des États-Unis et très prisée en France aujourd’hui. Ils estiment que ce système permet de “couper les circuits de distribution, de nouer une vrai relation avec les clients et implique une grande continuité au fil des mois, propice à la découverte des régions”.

Découvrir la gastronomie française

En se basant sur le concept des box, Aurore et Guillaume proposent de découvrir chaque mois une partie de la gastronomie française en jouant notamment sur les accords mets-vins. “L’idée est simple : nous proposons à nos clients via notre site internet de souscrire à des abonnements permettant de recevoir chaque mois chez eux un coffret contenant une sélection de produits gastronomiques”, explique Aurore. Ce coffret contient un grand cru accompagné par des mets gastronomique “haut de gamme”, chaque mois issus d’une région différente. Pour pouvoir proposer de tels produits, les deux associés parcourent à la France, à bord de leur camion Petit Comptoir Français, à la recherche, “de ce qui s’y fait de mieux pour constituer des accords mets-vins les meilleurs possibles”, déclare Aurore. Selon elle, “le meilleur moyen de bien sélectionner les produits, c’est d’aller visiter les terroirs, d’échanger avec les artisans du goût, de créer les conditions d’un coup de cœur”. Ainsi, ils peuvent vous faire découvrir des mets difficilement accessibles dans les circuits de distribution classiques. Afin que les abonnés apprécient au mieux ces produits, le coffret contient également un magazine mensuel et une fiche de dégustation contenant toutes les informations sur les produits et sur les exploitations dont ils sont issus. “Notre démarche vise vraiment à créer un contenu éditorial très riche et qui puisse plaire aussi bien à l’amateur éclairé qu’au débutant, aussi bien au lecteur français qu’au lecteur anglophone ou germanophone”, précise Guillaume.

Petit Comptoir Français propose deux types de formules : un abonnement à durée limitée avec paiement en une fois à la commande, très pratique si l’on veut faire un cadeau, ou un abonnement sans engagement de durée, résiliable à tout moment. Selon Guillaume, “Petit Comptoir Français, c’est beaucoup plus qu’une offre de e-commerce par abonnement. La box est un mode de commercialisation innovant et intéressant, mais pour nous il se met au service d’une vision très noble de la gastronomie et de l’art de vivre à la française en général”. Petit Comptoir Français serait une marque “mêlant un univers emprunt d’excellence et de tradition à un concept de vente audacieux pensé pour une clientèle premium et active”, d’après Guillaume.

Un voyage oenotouristique dans une box ?

Selon Guillaume, Petit Comptoir français est “la première box gastronomique à proposer des accords mets-vins”. Pour cela, les deux associés travaillent avec un oenologue qui les aide dans le choix des vins proposés et des accompagnement gastronomiques. “Proposer des accords mets-vins est la seule manière pour réellement apprécier un vin et en saisir tout le potentiel”, explique-t-il. En vous faisant découvrir un vin, en l’accordant à des mets et en vous présentant l’exploitation dont ces produits sont issus, Petit Comptoir Français permet ainsi de “vivre une véritable expérience oenotouristique virtuelle”, selon Aurore, voire “une expérience immersive visant à découvrir la gastronomie et l’art de vivre à la française en mélangeant accords mets-vins, oenotourisme et voyage”, estime Guillaume. “Notre particularité est aussi de nous adresser aux amateurs de vin habitant dans certains pays d’Europe, qu’ils soient étrangers ou expatriés. Et cela avec des frais de livraison très compétitifs !”, conclut Aurore.

Un commentaire sur “Petit Comptoir Français, ou comment "vivre une véritable expérience oenotouristique virtuelle"

  1. Box commandée pour une durée de 12 mois pour 540€ en décembre 2014 (cadeau de Noël familial). 2 commandes mensuelles furent honorées en janvier et février puis aucune nouvelle, aucune communication, pour enfin découvrir après recherche web que la société était en situation de liquidation judiciaire.

    Aurore Filloux et Guillaume Magnan, les cofondateurs, n’ont ni respecté leurs engagements ni même leurs abonnés malgré un business model pourtant des plus rentables (prépaiement…).

    Le remboursement des commandes non honorées serait un minimum, soit 450€ dans le cas présent, sans quoi des poursuites judiciaires seront inévitables rapidement.

    Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>