Chroniques sur le vin
0

actualites publiée le dans News

Que nous réservent les vendanges 2010 ?

PhotoAlto/James Hardy

Le Service de la Statistique et de la Prospective (SSP) a publié, le 1er juillet, ces prévisions pour les vendanges de 2010. Selon cet organisme, cette année, la production française devrait s’élever à 47.3 millions d’hectolitres.

Comme nous l’indique Vit–net, on assisterait donc à une augmentation de 1% de la production par rapport à l’année 2009, même si en comparaison des 5 dernières années celle-ci serait en baisse de 1%. La totalité des vins avec Indication Géographique (AOP et IGP) serait concernés par cette croissance à l’exception des autres vins (vins sans IG). Il en est de même pour les vins d’appellation qui eux aussi vont sûrement voir leur volume augmenter de 1%. Si l’on s’intéresse plus particulièrement aux régions viticoles françaises, on observe tout de même des disparités. Certaines vont en effet connaître, une belle croissance de leurs récoltes tandis que d’autres ne semblent pas profiter de ces beaux résultats.

Pour ce qui est des régions « chanceuses », on peut tout d’abord citer la Champagne où la production s’annonce aussi belle en quantité qu’en qualité. La Bourgogne et le Beaujolais semblent aussi connaître une année bénéfique malgré quelques coulures et gel d’hiver. Dans l’Yonne, on va sûrement assister cette année à des vendanges très généreuses. Le Rhône, quant-à lui,  a bénéficié  d’un étalement de la floraison qui pourrait entraîner une hétérogénéité dans les grappes. Dans le Val de Loire, malgré un retard végétatif en partie corrigé, les étapes suivantes de la production ont suivi une progression normale. Enfin, dans les Charentes et le Languedoc-Roussillon, les sorties de grappe sont plus prometteuses qu’en 2009 même si elles ont pris un peu de retard en Charentes. Le Languedoc-Roussillon est pour l’instant le grand gagnant de cette année puisque, d’après les prévisions, la production pourrait être supérieure selon les départements de 5 % par rapport à 2009.

Contrairement à toutes ces régions, l’Alsace, le Sud-Ouest et la Corse ont passé une année plus « maussade ». L’Alsace, de part son hiver rude accompagné d’importants gels et de températures froides, va peut-être enregistrer une baisse de sa production cette année. Le Sud-Ouest, quant-à lui, grâce à une météo favorable en Avril, a pu effectuer une « belle sortie de grappe ». Cependant, des orages violents en Dordogne, dans le Lot et le Tarn-et-Garonne risqueraient bien de réduire les récoltes de cette année. Enfin, en Corse, les arrachages continus pourraient bien peser sur la récolte qui subit de plus un retard végétatif et des attaques de mildiou et d’oïdium.

Via

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>