Chroniques sur le vin
0

actualites publiée le dans News

Des vignerons contre les éoliennes en Languedoc

imma

Depuis quelques temps, le vignoble du Languedoc a vu naître sur ses terres des éléments nouveaux : des éoliennes. Ce projet d’insertion d’un parc éolien et de panneaux d’énergie solaire ne semble pas plaire aux vignerons de l’appellation Faugères. 

Présentée sur cyberpresse.ca, la construction  de ce parc éolien dans le sud de la France est, à l’heure actuelle, compromis par une certaine révolte des vignerons de l’appellation Faugères. Le projet prévoit en effet la mise en place de 5 hélices hautes de 130m tout près des vignobles de l’appellation. Pour Nathalie Caumette, président de l’AOC Faugères, il n’est en effet “pas question d’autoriser la mise en place d’un parc éolien industriel en plein coeur d’une zone viticole”. Bien sûr les éoliennes ne seront pas implantées au coeur même des terres viticoles mais leur proximité pourrait causer des torts au secteur. Selon Nathalie, «le vin est intimement lié au terroir, dit-elle. Il faut qu’on puisse le voir ce terroir. Il faut qu’on puisse le visiter. C’est ça une AOC, ce n’est pas quelque chose d’immatériel.». La présidente poursuit en expliquant que ce projet a pu naître car de nombreux viticulteurs ne parviennent plus à vendre leurs vins en vrac et se voient donc contraints de céder leur terre.

La mise en place des ces éoliennes arrive à la mauvaise période pour le secteur viticole du Languedoc, selon la présidente. En misant sur ses sols schistes et peu fertiles apportant une grande finesse aux vins, les vins de l’appellations Faugère essayent depuis quelques temps d’être plus visibles sur le marché du vin français. Selon certains viticulteurs de la région, ces installations pourraient nuire à l’oenotourisme. Nathamlie Caumette est bien de cet avis, « personne ne viendra à Faugères passer une semaine pour goûter les vins et se promener dans le terroir s’il y a des éoliennes partout ». Pour Françoise Olivier, vigneronne à Faugères, « elles vont être positionnées sur un coteau magnifique, sauvage, plein de garrigue. Je vous assure, c’est triste à pleurer ». Même Marcel Buisson, le maire de la commune voisine, aussi très proche des futures éoliennes, se range de ce côté et assure qu’il mettra tout en oeuvre pour parvenir à stopper ce projet. « La dernière éolienne est dans une zone de ville. En cas de fracture de palme, on va se les prendre sur le chapeau ». Une enquête publique est en cours et devrait se cloturer le 2 Décembre prochain.

Via

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>