Chroniques sur le vin
0

actualites publiée le dans News

“Le vin dans le monde”

Monde

Vinexpo a ouvert hier ses portes à Bordeaux ! À l’occasion de cet évènement international majeur, nous avons décidé de réaliser une semaine spéciale “Le vin dans le monde”. Aujourd’hui pour débuter, partons à la découverte des différents continents et de leurs principaux pays producteurs de vin.

LE CONTINENT AMÉRICAIN

Argentine

Les premières vignes en Argentine furent plantées à partir de 1550 par les colons espagnols venus conquérir l’Amérique du Sud. L’Argentine possède donc une tradition viticole ancienne et importante, ce qui lui permet d’être le premier producteur de vin en Amérique Latine. Elle produit pas moins de 13.200 milliers d’hectolitres (mhl, 1hl = 100 litres) par an, soit 4,5% de production mondiale et cela représente 135% de la consommation du pays en vin. Les argentins sont donc des consommateurs habitués et connaisseurs. Ils dégustent environ 10.370 mhl sur une année, ce qui équivaut à 25,2 litres par habitants. L’Argentine est le 5ème pays producteur de vin.

Etats-Unis

Ce grand pays a une production  de 27.772 mhl par an, ce qui représente 10,4% de la production mondiale. Et c’est la Californie qui produit le plus avec environ 155 millions de caisses de vin par an. Les Etats-Unis sont à la fois producteur et consommateur de vin, et avec une population de plus de 303,8 millions d’habitants, c’est un marché très porteur en pleine croissance. Ses habitants consomment environ 27.521 mhl par an, ce qui fait en moyenne 9 litre pour chacun. La plupart des vins sont des blancs secs mais la production de vin rouge est en très forte augmentation (+135%en 10 ans). Les Etats Unis sont les 4ème producteurs de vin dans le monde.

LE CONTINENT ASIATIQUE

Chine

La Chine a produit un peu plus de 4.600 milliers d’hectolitres l’année dernière, ce qui représente 1,7% de la production mondiale. La grande dame occupe la 10° place dans le classement des pays producteurs de vin. Environ 940 domaines viticoles sont présents sur le territoire, et pour la plupart, ils sont de taille modeste mais surtout, ils sont en expansion. Le pays compte de nombreux nouveaux consommateurs et affiche une consommation de 10.500 mhl, ce qui représente 13,9 Litres par habitants. Un réseau de distribution massif se met alors en place avec les tendances au vin et le partage de la production se fait de 65% dans les grandes surfaces, 34% dans les restaurants et 1% dans les autres circuits de distribution.

Liban


La vigne et le vin sont étroitement liés à l’histoire du Liban. Ce pays est historiquement une des premières régions du monde à avoir planté de la vigne vigne, par Noé dit-on. Très vieille terre viticole donc, on raconte aussi qu’il y a 3500 ans, les vins du Mont Liban étaient exportés vers l’Egypte par les Phéniciens… De ce fait, il est un des points de départ supposés de la propagation de la culture de la vigne à travers le monde. Mais aujourd’hui, la vigne est devenue une culture traditionnelle dans ce pays où quelques familles entretiennent des pieds de vigne afin de produire du raisin pour être consommé ou pour être vinifié de façon artisanale. Malgré cela, la consommation de vin n’est pas encore entrée dans les mœurs. Le vin est toujours considéré comme un produit de fête et très peu de gens ont l’habitude de l’associer à leurs repas. Les chiffres restent faibles avec une production annuelle qui frôle les 150 mhl.

LE CONTINENT AFRICAIN

Afrique du Sud


La production de vin ces dernières années est de 7.807 mhl (sur un an), ce qui représente 2,9% de la production mondiale. Les consommateurs sont de plus en plus nombreux et ils consomment environ 3.419 mhl par an, soit 7 litres par habitant. Les principaux cépages d’Afrique du Sud sont des cépages blancs (56% du total), même si la part des rouges augmente régulièrement en raison de la demande du marché. Les cépages locaux représentent une part importante du vignoble (60%). On y trouve du Cabernet, du Merlot, ou encore du Pinot et du Syrah. Le sud du pays se place donc en 9ème position dans les producteurs mondiaux.

LE CONTINENT OCEANIEN

Australie

Statut de grand producteur de vin, la superficie importante du terrain et les nombreuses variations climatiques australiennes donnent aux producteurs une grande variété de climats, ce qui leur permet de cultiver la vigne avec succès. La production de vin est de 11.400 mlh, ce qui représente 4,4% de la production mondiale et 4,7% de la consommation locale. On trouve donc des consommateurs aguerris qui dégustent pas moins de 4.708 mlh par an, soit 22,4 L par habitant. Le vin est un produit ancré dans les mentalités australiennes et ce grand bout de terre s’élève au rang de 6ème producteur mondial.

LE CONTINENT EUROPÉEN

Espagne

Comme tous les gros pays producteur de vin, l’Espagne est aussi une fervente consommatrice de ce doux breuvage. Avec une population de plus de 45,1 millions d’habitants, l’Espagne constitue l’un des marchés les plus importants. Elle détient le 1er vignoble au monde de part sa superficie, mais malheureusement, les rendements sont faibles et la tendance à la baisse se fait de plus en plus sentir… Sa production atteint quand même de 38.000 mhl par an, soit 14,2% de la part mondiale. La consommation, quant-à elle atteint les 11.271 mhl ce qui fait 32,9 litres par habitant sur un an. L’Espagne compte aussi 63 dénominations d’origine, suivant le modèle européen de production, respectant de stricts contrôles sur les quantités produites, les pratiques oenologiques et la qualité du vin produit dans chaque zone. Sa qualité est préservée en permanence, ce qui lui vaut la 3ème place au podium des producteurs de vin !

Italie


Avec une production de 46.500 mhl, l’Italie représente 17,4 % de la part mondiale,et revendique aujourd’hui la première place des pays producteur de vin, devant la France, en 2011. Elle consomme pas loin de 24.500 mhl par an, ce qui donne 42,2 litres de vin par habitant et par an. Il faut savoir que la consommation de vin en Italie a bien baissé à cause notamment d’une diminution de la superficie viticole du pays ( -17% sur les douze dernières années). L´Italie compte tout de même plus de 400 cépages autorisés au niveau des appellations ; et deux grandes tendances se dégagent : un rééquilibrage de l’encépagement vers les cépages blancs, et un regain des cépages nationaux par rapport aux cépages dits internationaux (même si l’engouement pour le Chardonnay ne faiblit pas…). Parmi les cépages rouges, on trouvera Nebbiolo, un des cépages rouges les plus réputés et qui est aussi à l’origine du Barolo et du Sangiovese.

À titre informatif,  la France a produit, l’année dernière, 44,75 millions d’hectolitres de vin dont environ 10% ont été destiné à l’étranger. En 2010, elle était le plus gros pays producteur de vin mais aujourd’hui sa place est remise en cause par l’Italie. Au niveau de la consommation, elle est en baisse depuis quelques années et va passer sous la barre des 50 litres consommés par an et par adulte ce qui met le pays, encore une fois, en concurrence directe avec l’Italie.

Via

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>