Chroniques sur le vin
0

actualites publiée le dans Insolite

Du vin et du fromage pour une électricité verte

freedigitalphotos.net / njaj

Générer de l’électricité grâce au vin et au fromage, l’idée peut sembler étrange à première vue et pourtant c’est bien la réalité. La société Holding Verte vient en en effet d’annoncer sa volonté de collecter des déchets organiques agricoles dans le Cher pour produire du biogaz. Explications.

Présenté sur Vitisphère, ce projet rentrerait dans le programme gouvernemental en faveur du biogaz qui projette de produire, d’ici 2020, 625 mégawatt à partir de cette source énergétique. Le biogaz est un équivalent des biocarburants présentant un avantage important : il n’aurait pas d’impact nuisible sur l’environnement. La société Holding Verte, précurseur et spécialisée dans le biogaz, semble fortement étudier la possibilité de se servir du vin et du fromage du Cher pour créer du biogaz. Les produits de cette région, le sancerre et le crottin de Chavignol, pourraient en effet permettre de générer de l’électricité. En effet, leur culture entraîne la production de déchets organiques agricoles que l’entreprise souhaiterait collecter pour produire son biogaz. Plus précisément, on trouverait dans ces déchets ”les restes du pressurage des raisins ou fumier, dans un rayon de trente kilomètre”  autour de la zone d’activité de l’entreprise, comme l’explique l’agence Reuters. En contrepartie de la récupération de leurs déchets, les agriculteurs ne percevraient pas d’argent mais percevraient du “digestat, un résidu de la méthanisation qui peut servir d’engrais”, comme le précise Vitisphère. Pour Frédéric Flipo, co-fondateur de Holding Verte, interrogé sur Reuters, “Nous répondons à une problématique territoriale, sur laquelle on va produire de l’électricité et de la chaleur qui pourront être utilisées par les collectivités via les réseaux chaleur, ou par les agriculteurs pour sécher leurs récoltes”. Il poursuit en rajoutant que “le sujet, n’est pas tellement combien d’électricité on va pouvoir produire, mais plus quelle volumétrie de déchets va être retraitée de manière vertueuse”. A suivre.

Via

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>