Chroniques sur le vin
1

Chronique publiée le dans Wine & Prejudice

We want Wine equality

wine-corks-ecard

À ce qu’il paraît, nous les femmes n’aimons que la douceur et l’accessibilité des vins liquoreux et des rosés, balayant du revers de la main tous les rouges corsés et même clairets qui voudraient bien croiser notre route. Vraiment ?

Et bien ma dernière semaine bordelaise ne semble pas faire justice à ce cliché. Aux Oscars des Bordeaux de l’été, c’était bien les blancs, rosés et clairets qui étaient présentés à un jury 100% féminin.  À croire que les Bordeaux Sup’ nous font confiance pour déceler les arômes et qualités de (presque) tout type de vin. Une dégustation girly assumée où les palais d’amatrices et professionnelles ont pu apprécier la jolie diversité bordelaise. Preuve qu’on peut enfiler une veste rose tout en parlant vinif.

IMG_1559

Ensuite, avec mes comparses blogueurs, nous avons participé au Tasting 2.0 du Cercle de la Rive Droite. Au programme, une profusion de rouges charpentés en provenance directe de Pomerol, Fronsac et autres Saint-Emilion. Une avalanche de fruits rouges, tanins fondus, fraicheur et structure qui, croyez-le ou non, nous ont tou(te)s ravi(e)s.

IMG_1564

Pour terminer, Millésima organisait mercredi soir dans ses chais une dégustation sur le thème de la Vallée du Rhône. Après avoir débuté délicatement avec les Condrieu, nous avons joyeusement foncé tête baissée vers les Châteauneuf-du-Pape, Cornas, Gigondas, Côte-Rôtie, Crozes-Hermitage, Saint-Joseph… Nous avons savouré cette Syrah et ce Grenache qui s’abattaient sur nous, avec l’assurance de nos dents noires et de nos lèvres pourpres. De Guigal à Louis Cheze, en passant par le Vieux Télégraphe, Yves Cuilleron, Paul Jaboulet Ainé ou encore Gourt de Mautens, un marathon vinicole exceptionnel.

IMG_1585

Alors pourquoi ce petit billet ?

Parce que stop aux multiples études démontrant que nous sommes de plus fines dégustatrices pour conforter notre égo, oui à l’égalité pas à la lutte de pouvoir continuelle. Parce que je ne devrais pas être réduite à un simple stéréotype uniquement parce que, et je l’avoue, j’adore les vins liquoreux et je n’ai rien contre un bon rosé bien frais. Parce que le vin c’est avant tout une affaire de goût et que là-dessus nous sommes tous égaux. Parce que les femmes qui sirotent une piscine de Mouton Cadet valent autant que leurs maris et leur Villageoise. Parce que mesdames, n’ayez plus peur de commander un verre de Saint-Estèphe en lieu et place d’un Mojito.

Et parce que oui les femmes sont des hommes comme les autres.

Un commentaire sur “We want Wine equality

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>