Chroniques sur le vin
Commentaires fermés

actualites publiée le dans Découverte

Femmes & Vin sur Internet : elles nous disent tout (partie 2)

image

Suite et fin de cette semaine dédiée aux femmes et au vin : les bloggueuses nous confient leur opinion sur la relation femme-vin dans notre société. Elles nous font part de ce qu’elles en pensent, nous donnent leur vision du vin, puis donne un conseil aux femmes amatrices de vin encore peu sûres d’elles.

  • Pour vous, que représente le vin ?

“Pour moi, le vin est un monde d’émotions. Il y a bien sûr une dimension technique essentielle, mais la dimension émotive liée à l’histoire, à la culture et aux gens est celle qui nous fait voyager vraiment quand on déguste et qui nous ouvre au vrai “monde” du vin.”

Hélène Dion, Buvez en Tous, 36 ans, Montréal

“Pour moi le vin évoque : la culture, l’attitude de la vie, la convivialité. J’ai l’impression qu’il peut réduire la distance entre deux cultures.”

Peng Jia, Le marché du vin en Chine, 30 ans, Shanghai

“Le vin pour moi représente la symbiose entre la nature et la patte du vigneron. Tout un art.”

Corinne Penisson, VinsO7, 31 ans, Presqu’île de  Rhuys (près de Vannes)

“Le vin doit être un outil de partage, d’expérience et d’échange. Les plus belles bouteilles sont celles qui sont bues. Il ne faut pas décortiquer chaque bouteille pour l’apprécier ou pour montrer ses connaissances, il faut savoir prendre du plaisir avec le contenu.”

Amy LiLLard, La Gramière, 39 ans, Saint Quentin la Poterie (Gard)

“Pour moi, le vin est un élément rassembleur. Festif, il nous procure des moments de joie et de détente entre amis. Lorsqu’on se passionne pour la sommellerie on découvre nos sens, le plaisir des accords mets-vins, on part à la recherche de trésors précieux (pour les collectionneurs), on découvre des régions, des pays, des styles de cépages (raisins), des cultures et des techniques différentes. Bref, le vin nous fait voyager et il nous fait surtout rêver.”

Jessica Harnois, 32 ans, Montréal

“C’est ma passion et, en tant que sommelière, une magnifique histoire d’amour avec mon métier.”

Elyse Lambert, 37 ans, Montréal

“Auparavant passion d’amatrice, issue sans doute d’heureux souvenirs d’enfance, le vin a redonné aujourd’hui du sens à ma vie professionnelle en me permettant d’y exprimer ma créativité et mon émotion.”

Valérie Godelu, Les Trois Petiotes, 38 ans, Bordeaux

“Le vin est un moment de convivialité et de partage”

Gwenola, Toutes les bonnes choses ont une faim, 40 ans, Rueil Malmaison

“Pour moi le vin est une passion familiale, c’est mon quotidien et mon futur.”

Delphine Puyol, Delph’in the wine, Saint-Émilion

“C’est ma passion, et aussi mon métier ! Le vin est pour moi une source d’épanouissement total, qui me permet de faire des expériences sensorielles et gustatives inouïes. C’est également un lien social extraordinaire, qui m’amène à voyager et à rencontrer des gens de tout horizon. Et puis le monde du vin est si vaste qu’il pousse à l’humilité, car il reste toujours tant à apprendre !”

Pauline Versace, Flynwine, 30 ans, Paris

  • Que pensez-vous de l’évolution récente du monde du vin, et notamment du rôle des femmes ?

“L’évolution a tellement été rapide et la femme apporte de la fraîcheur au monde du vin. Elle est très à l’aise quand il s’agit de parler de vin de par sa sensibilité. Disons que ça fait du bien d’entendre des noms comme celui de Jancis Robinson quand on parle de référence mondiale. Mais la grande force de cette discipline restera toujours la complémentarité entre les hommes et les femmes.”

Hélène Dion, Buvez en tous, 36 ans, Montréal

“La relation femme-vin a beaucoup évolué depuis quelques années. En Chine, les femmes apprécient le vin, les hommes le boivent. La culture du vin sera certainement amenée en Chine par les femmes, j’en suis certaine.”

Peng Jia, Le marché du vin en Chine, 30 ans, Shanghai

“Vive l’ouverture d’esprit des hommes ! C’est ce qui a provoqué, de mon point de vue, une telle évolution de la relation femme-vin.”

Corinne Penisson, VinsO7, 31 ans, Presqu’île de  Rhuys (près de Vannes)

“Je constate qu’il y a de plus en plus de femmes qui font du vin, qui font déguster le vin (cavistes, sommeliers etc.) et qui apprécient le vin. J’ai beaucoup d’amies qui sont des dégustatrices pointues, même si elles ne se considèrent pas amatrices de vin.”

Amy LiLLard, La Gramière, 39 ans, Saint Quentin la Poterie (Gard)

“Les femmes sont très présentes dans le milieu de la sommellerie, surtout au Québec. Nous n’avons qu’à penser à nos championnes mondiales Véronique Rivest et Élyse Lambert. Nos professeures de sommellerie : Lianne Castravelli et Véronique Dalle. Nos communicatrices web et réseaux sociaux : Aurélia Filion et Hélène Dion. Aux entrepreneurs comme Émilie Ste-Croix de Québec et j’en passe. À l’international, c’est Jancis Robinson qui représente la gente féminine.”

Jessica Harnois, 32 ans, Montréal

“Je suis très heureuse de l’évolution de cette relation femmes-vin, et espère que ce n’est que le début”

Elyse Lambert, 37 ans, Montréal

“La relation se renforce ! De plus en plus de vigneronnes, de sommelières et d’amatrices… Ce qui n’est pas étonnant car la relation avec le vin demande, je le pense, beaucoup de sensibilité.”

Valérie Godelu, Les Trois Petiotes, 38 ans, Bordeaux

“Les hommes ont évolué et ne prennent plus le vin comme leur chasse-gardée!  Sérieusement maintenant lorsque je déguste on écoute plus mon avis qu’il y a quelques années. Avant, certains vignerons au mieux m’ignoraient, au pire refusaient que je rentre dans leur caveau. Maintenant, face aux pros, on me traite à l’égale de mon mari.”

Gwenola, Toutes les bonnes choses ont une faim, 40 ans, Rueil Malmaison

“Les femmes se passionnent pour le vin et c’est tant mieux ! Pour ma part j’ai toujours vu les femmes de ma famille apprécier le vin, c’est une tradition qui se transmet de mère en fille ! Cependant il est vrai que le monde du vin où les hommes étaient plutôt en surreprésentation (à l’époque de ma grand-mère) …et même de ma mère nous laisse un peu plus de place aujourd’hui et je m’en réjouis !”

Delphine Puyol, Delph’in the wine, Saint-Émilion

“Les pionnières disent que les femmes ont toujours été présentes dans la profession. Quant aux consommatrices elles ont plus confiances en elles, mais cela est inhérent à notre société, pas seulement au vin. Et puis je me méfie des campagnes marketings qui considèrent les femmes surtout comme une nouvelle cible lucrative!”

Pauline Versace, Flynwine, 30 ans, Paris

  • Un petit conseil pour nos lectrices ?

“Le Viognier est pour moi le cépage à découvrir. Pour ses arômes de fleurs, de pêche, d’abricot… Les femmes ont l’odorat sensible à ces parfums délicats. Le domaine Cazal Viel, dans le Languedoc, fait un beau Viognier, accessible et à petit prix. Il est succulent avec les salades d’été, les rouleaux de printemps et toutes les cuisines “fraîches”.

Hélène Dion, Buvez en tous, 36 ans, Montréal

“Un seul conseil à donner aux femmes : Faites confiance à votre palais!”

Corinne Penisson, VinsO7, 31 ans, Presqu’île de  Rhuys (près de Vannes)

“Chères amatrices, je vous conseille de découvrir les vins vinifiés par les femmes, il y en a beaucoup, de tous les styles dans toutes les régions. C’est une belle aventure!”

Amy Lillard, La Gramière, 39 ans, Saint Quentin la Poterie (Gard)

“Osez! Faites confiance à votre nez et vos papilles et partez à la découverte des vins. Pour celles qui désirent apprendre des notions de sommellerie, la SAQ offre d’excellents cours sur les vins avec le service ‘Les Connaisseurs’. Mais la meilleure manière d’apprendre, c’est de déguster! Amusez-vous entre amis et essayez des nouveaux vins. La SAQ offre près de 10,000 vins différents, ce n’est pas le choix qui manque. Demandez des suggestions auprès de vos conseillers en vins, vous serez entre bonnes mains.”

Jessica Harnois, 32 ans, Montréal

“Un seul conseil : Faites-vous confiance”

Elyse Lambert, 37 ans, Montréal

“Sortez des sentiers battus et faites-vous plaisir avec de belles surprises !”

Valérie Godelu, Les Trois Petiotes, 38 ans, Bordeaux

“Peu importe les connaissances et la façon de déguster, le plus important est de se faire plaisir.”

Gwenola, Toutes les bonnes choses ont une faim, 40 ans, Rueil Malmaison

“Faites-vous votre idée, vos accords mets-vins, n’écoutez que vos papilles !”

Delphine Puyol, Delph’in the wine, Saint-Émilion

“Faites vous confiance ! Un bon vin est tout simplement celui que l’on aime boire.”

Pauline Versace, Flynwine, 30 ans, Paris